Apprendre, communiquer et protéger : CNC aide les Canadiennes et les Canadiens à redécouvrir la nature

La protection des milieux naturels du Canada nécessite un travail d’équipe. Des milieux humides aux boisés, en passant par les prairies et les côtes, des Canadiennes et Canadiens de tout âge s’unissent à CNC pour contribuer à la conservation, et ce, d’un océan à l’autre.

NCC/CNC

Bénévoles pour la conservation

Animés par un amour partagé pour la nature, par leur curiosité à propos du monde qui nous entoure et par une volonté de protéger la faune, la flore et les territoires sauvages, les bénévoles pour la conservation de CNC continuent de donner de leur temps, de leur énergie et de leur expertise.

Le programme Bénévoles pour la conservation de CNC fait appel à des citoyens de tout âge dans un effort de protection des espèces et des milieux naturels du pays. Les bénévoles œuvrent sur des terres écologiquement significatives, contribuant aux activités de conservation parmi les plus importantes – du dénombrement de papillons au nettoyage des sentiers, en passant par l’éradication des espèces envahissantes et la stabilisation des berges.

En 2014, plus de 2 650 Canadiennes et Canadiens se sont joints à CNC dans le cadre de 253 événements d’intendance visant la préservation des milieux naturels du Canada.

D’un bout à l’autre du pays, les bénévoles pour la conservation :

  • ont contribué aux efforts de restauration mis en œuvre par le personnel de CNC au ranch historique Waldron, en plantant des saules le long des berges pour augmenter la résilience du sol et réparer les dommages causés par les inondations de 2013;
  • ont sécurisé des clôtures dans l’ensemble des prairies, pour éviter que les animaux comme le tétras des armoises et l’antilocapre ne s’y blessent;
  • ont aménagé et entretenu des sentiers pour rehausser l’expérience des visiteurs qui parcourent certaines propriétés de CNC;
  • ont assuré l’intendance d‘habitats côtiers comme les dunes de sable en y plantant des herbes indigènes et en éradiquant les plantes envahissantes;
  • ont assuré le maintien d’habitats essentiels à des espèces préoccupantes, par exemple en nettoyant les déchets sur les plages pour le pluvier siffleur, à Johnston’s Pond;
  • ont éradiqué certaines espèces de plantes envahissantes comme l’euphorbe ésule, la cynanche et l’alliaire officinale, lesquelles menacent la viabilité écologique et la productivité agricole dans toutes les provinces.

Les bénévoles collaborent avec le personnel et d’autres experts qui partagent leurs connaissances locales et leur expertise sur des sujets divers comme l’écologie des chauves-souris, l’identification des papillons ou l’importance des pollinisateurs, comme les abeilles domestiques, à l’échelle mondiale.

Notre programme Bénévoles pour la conservation est appuyé par :

  • La Banque Scotia, commanditaire national pour le développement;
  • Nexen, commanditaire principal du programme Bénévoles pour la conservation dans l’ouest du Canada;
  • La Great-West.

Pour en savoir plus sur le programme Bénévoles pour la conservation, visitez le www.benevolespourlaconservation.ca.

Lorsque Robert Michael Pyle, scientifique et poète, demande “ Que représente l’extinction du condor pour un enfant qui n’a jamais vu un troglodyte? ”, il nous rappelle l’importance d’établir des liens personnels avec un endroit, de créer des expériences qui nourrissent la curiosité et amènent à une meilleure compréhension de la nature, et à poser des gestes en sa faveur. Nous avons à cœur ce que nous connaissons. Pour CNC, la conservation passe également par les communautés. Les deux vont de pair. » Erica Thompson, directrice nationale principale de l’engagement communautaire en conservation.
NCC/CNC

Stagiaires en conservation

De la Colombie-Britannique à Terre-Neuve-et-Labrador, de jeunes Canadiennes et Canadiens acquièrent une expérience de travail concrète et des connaissances pratiques sur les nombreux éléments qui définissent aujourd’hui les efforts à faire en conservation, tout en développant les compétences nécessaires pour relever les défis futurs.

Des stages rémunérés de travail sur le terrain sont un élément clé des programmes d’intendance et de science de la conservation de CNC. Grâce à la présence de stagiaires, le personnel de CNC atteint les objectifs d’intendance prioritaires visant les milieux naturels les plus importants du Canada, tout en offrant une expérience éducative concrète à de jeunes professionnels qui comptent parmi les plus prometteurs du pays.

« Être sur le terrain avec des professionnels qualifiés dans mon domaine d’intérêt a été pour moi une expérience incroyable, souligne Michelle Dano. J’ai appris bien plus que dans une salle de classe. J’ai acquis une meilleure compréhension des processus écologiques, puisque je les ai observés directement. »

Madame Dano précise que son stage lui a permis d’affiner ses compétences de travail sur le terrain, tout en gagnant de l’expérience en communications et en gestion de personnel bénévole. Cette expérience l’a mené à son poste actuel de coordonnatrice de l’intendance en Colombie-Britannique.

Le travail des stagiaires varie beaucoup, de la restauration des forêts et des prairies au dénombrement des espèces, en passant par l’entretien des sentiers et des accès, la cartographie à l’aide de systèmes d’information géographique, la gestion des données sur le territoire, le contrôle de l’efficacité de nos actions, ainsi que la création de bonnes relations avec les voisins, les parties prenantes et les communautés avec lesquels nous travaillons.

« Le programme de stage en conservation de CNC propose des expériences exceptionnelles aux étudiants universitaires et de niveau collégial dans les domaines de la science de la conservation, de la gestion des terres et de la recherche sur la faune, ajoute Erica Thompson, directrice nationale principale de l’engagement communautaire en conservation. CNC s’est engagé à bâtir un patrimoine naturel pour le Canada. »

La dernière année a marqué le lancement d’un partenariat novateur entre CNC et WorkCabin.ca – un site Web national offrant des emplois et des stages dans le domaine de la conservation. En vertu de ce partenariat, nos stagiaires partagent leurs expériences et leurs réflexions par l’entremise de publications sur le blogue tenu par WorkCabin, tandis que le site dispense à leur intention des conseils à propos de la rédaction d’un curriculum vitæ, de la préparation d’une entrevue, ou sur la bonne façon de vendre son expertise à un futur employeur.

CNC tient à remercier La Pétrolière Impériale, commanditaire national au développement du programme de stages en conservation, qui s’est engagée à appuyer les stages à l’échelle du Canada, ainsi que Shell Canada Ltée, qui appuie notre programme de stages en conservation en Alberta et en Colombie-Britannique.

Pour en apprendre davantage sur le programme de stages de CNC, visitez www.conservationdelanature.ca/stage.

HSBC

Journées-nature

Grâce au notre programme Journées-nature, nous offrons la chance aux enfants de la ville d’explorer nos magnifiques milieux naturels.

Lancé en 2012 en partenariat avec Banque HSBC Canada, ce programme fait de nos aires de conservation des salles de classe, où les enfants découvrent le temps d’une journée les forêts, les milieux humides, les ruisseaux et autres environnements naturels.

Conçus et animés par le personnel de CNC, ces événements d’un jour appuient le programme d’enseignement en invitant des élèves citadins de niveau primaire à venir sur nos propriétés afin d’y vivre une expérience directe en nature. Pour certains, il s’agit de leur toute première visite dans un milieu naturel sauvage, non développé.

« Avant de prendre la route, j’ai demandé aux élèves combien d’entre eux avaient déjà eu l’occasion de visiter une forêt; seulement la moitié d’entre eux ont levé la main » précise Genvieve Adams, enseignante de 3e année à l’école John Norquay de Vancouver. Ses élèves ont passé la journée au Cheakamus Centre, un centre d’apprentissage environnemental au nord de Vancouver, où ils ont appris le cycle de vie du saumon.

« Le point culminant de notre visite a été lorsque les élèves ont pu toucher aux saumons, qui éclaboussaient tout autour d’eux juste avant d’être libérés » poursuit madame Adams.

Les Journées-nature sont offertes dans la plupart des grandes villes au Canada. Cette année, elles ont été tenues à Vancouver, Calgary et Montréal.